5 jours...Un véritable espace-temps à la hauteur de l'évènement.

Blog 0813-44

Un Sentier du Bivouac, c'est tout un monde...
Ce grand Bivouac de l'Été aura permis de vivre pleinement toute l'aventure d'une véritable et totale immersion avec les forces de la nature.

 Blog 0813-43

Dès l'arrivée, j'ai proposé à mes compagnons un baptême pour accueillir leur nouveau nom, adopté le temps du bivouac. Ainsi naquirent au fond des bois et dans le lit d'une rivière au coeur de la forêt : Povita, Tchina, Castor, Libellule...et Wyngalian. Aussitôt les énergies basculèrent, laissant dernière nous toute fatigue, toute préoccupation, toute pensée même, nous offrant à la joie de l'instant présent et aux puissants murmures qui nous envoûtaient.

Blog 0813-source

La règle au fond des bois est simple : il faut se laisser gagner par la puissance de la nature. Accueillir chaque opportunité, chaque circonstance, chaque instant dans l'ouverture, conscient du magnifique enjeu qui se cache derrière l'aventure. Aussi dois-je rendre ici un vibrant hommage à chaque participant de ce bivouac : ils ont magnifiquement joué le jeu et par conséquent, semble-t-il, ont beaucoup reçu en retour !

 Blog 0813-28

Le premier soir sous les étoiles annonçait déjà certaines magies opérantes. Le feu de camp, la nuit, le frémissement de l'inconnu, notre petite communauté déjà si chaleureuse, activèrent notre soif de découverte et d'émerveillement.

 

Blog 0813-campement

 

Le premier matin se devait de donner le ton.
Je me lève avant mes compagnons, active le feu et saisi ma flûte amérindienne afin de lancer la journée. Son filet mélodique doux et boisé se fond avec merveille dans les frondaisons de hêtres qui protègent le camp, les escarbilles dansent en résonnance joyeuse avec les notes et tous émergent peu à peu du sommeil.

 

Blog 0813-flute



Avant toute chose, je demande à chacun de me suivre près de la rivière. Il fait frais, la rivière chante et je sens une puissance diffuse dans l'air. C'est l'heure idéale pour un bon bain chamanique !
Un peu effrayés peut-être, surpris et saisis ainsi au bond du sac de couchage sûrement, ils me regardent commencer... Découvrant l'onde fraîche, je salue avec un bonheur indicible la rivière et me syntonise avec les ondes magnétiques qui me traversent. J'effectue quelques gestes simples, très efficaces, qui me donnent la force de pénétrer dans l'eau de tout mon corps. Moment fort, sauvage et pur, que tous vivent tour à tour, accompagnés du tambour.

Démarrer ainsi la journée donne de la force, et nous propulse vers de nouveaux rivages. Après la méditation quotidienne que nous faisons autour du feu, avec chant, mantra et concentration dans le silence habité de la forêt, nous allons sur le grand banc de sable qui trône au creux de l'amphithéâtre de verdure de l'autre côté de la rivière.

Nous allons boire le soleil...Yoga spontané et naturel, j'initie mes compagnons aux joies des Danses douces et sauvages. Composée de mouvements harmonieux et amples, cette séquence de gestes simples nous intègre en douceur au paysage dans une réelle communion de la pensée et du corps, comme une offrande et une prière adressée à tous les habitants visibles et surtout invisibles du lieu. Il me semble qu'une aile douce et protectrice nous couve de son ombre bienfaisante. Tout est chaud et doux, comme le sable sous nos pieds, comme les frondaisons de chêne qui ondulent très délicatement, et comme l'air qui diffuse d'une voix discrète de suaves accords.

Danses douces et sauvages A

Je jubile en silence, mon corps vibre, mes sens m'emplisse avec délectation d'un nectar rempli de feu. Nos 5 corps dessinent des formes douces, quelques arabesques, des ondes, des spirales et des volutes qui se rejoignent dans une ambiance de paix et de joie feutrée.

Puis nous nous regroupons en cercle et tour à tour chacun effectue sa propre danse au centre du cercle, dans un office païen tantôt doux, tantôt sauvage, face au soleil, sous le ciel bleu, dans des éclats de verdure et l'or crème du sable.

Les après-midi nous voient alterner randonnée, balade, bains d'argile (l'argile est très abondante cette année au bord de la rivière...)

Blog 0813-26

...contemplations, jeux, ainsi que de savoureux moments de détente au campement. En fin d'après-midi l'heure est si douce, l'air si envoûtant, les rameaux brillants de lumière dorée si apaisants que tout incite à l'abandon. Ainsi, nous nous allongeons et nous offrons des massages en totale confiance en plein air dans le plus beau salon de massage du monde...en pleine nature, bercés par le chant des oiseaux et de la rivière...

 Blog 0813-30

Ces cinq jours permettent de prendre le temps. Progressivement, des résistances inconscientes s'effacent, chacun se laissant pleinement guider par l'énergie du moment. Tout semble juste, à sa place. Les visages s'éclairent de plus en plus. Le terrain est libre pour accueillir la magie d'une exploration sensible encore plus audacieuse...

  

Blog 0813-31 Blog 0813-46 Blog 0813-32 Blog 0813-33 Blog 0813-34

C'est ainsi qu'au beau milieu du 3ème jour un premier miracle se produisit. Instants magiques, renversants, dont l'évocation même suscite encore maintenant une émotion difficile à exprimer.

Les faits sont très simples ! Nous sommes partis explorer un canyon parouru par un ruisseau au lit doré et à l'eau cristalline. Après une demi-heure de marche, parvenus au coeur de ce lieu reculé, loin de toute activité humaine, tout a basculé dans le bonheur d'un évènement inattendu.

Miracle simple, évident presque, d'une présence.

Une présence diaphane et en même temps très dense, invisible et tangible à la fois.

Le mental explose, plus aucune pensée ne parvient à la surface de la conscience. Seule une palpitante réalité s'impose, une ivresse intérieure, claire, pure, qui ouvre sur des espaces insoupçonnés. Le corps exulte, emplit d'une sève chaude qui semble déborder. Le plexus solaire tourne à plein régime, et tout semble briller d'une douce lumière intérieure avec comme un aimant irrésistible au creux du ventre.

Cette présence, c'est un esprit des eaux descendu sur notre petite compagnie. Une Ondine, comme dans les contes. Sauf qu'ici, c'est réel. Une grâce a fondu sur nous tous, un souffle sacré, un instant magique. Que dire de plus ?

Nous nous retrouvons au coeur de ce défilé de roche auprès d'une petite vasque alimentée par une cascade émergeant d'un goulet (que nous gravirons d'ailleurs plus tard à l'aide d'une corde), comme dans une matrice, un utérus naturel qui nous accueille l'un après l'autre.

Blog 0813-45

Chacun est pleinement conscient de la magie de l'instant, de ce frémissement sacré qui s'est invité presque par inadvertance.

C'est avec une profonde émotion que nous nous offrons tous une grande étreinte à cinq, encore ruisselants, habités, avec des étoiles dans les yeux. Le feu de l'eau a fait son travail...

Blog 0813-47

C'est une immense joie pour ce qui me concerne d'avoir pu offrir à mes amis un véritable instantané de l' « Écologie Sacrée ». Du vécu en direct sans discours, sans démonstration, en prise immédiate avec le moment présent. C'était totalement providentiel. Chaque moment vient à point nommé...

Blog 0813-Wyngalian-2013

Les journées se sont donc écoulées avec une constante joie diffuse, trop vite presque, tant chaque heure nous semblait d'une saveur particulière, loin du monde, hors du temps, dans un univers renouvelé ouvert à toutes les magies. De quoi redonner du sens à la vie, au partage, à l'échange. Il nous a semblé renouer avec quelque chose de primordial, avec des racines immémoriales, avec cette simplicité de l'état naturel (qui aurait tant plus à Jean-Jacques Rousseau !) qui nous rapproche de nous-même et des autres.

Les dernières 24 h nous réservaient quelques sommets...

Déjà, le soir, notre première veillée chamane a permis de vivre une communion intense avec le lieu, avec nos voisins le renard et le hibou que nous devinons aux aguets à la tombée de la nuit.

Blog 0813-48

Une veillée chamane démarre par un rituel simple au coeur de la nuit...Dans le silence complet les premières flammes s'élèvent, déchirant les ténèbres. Un frisson sacré nous saisit et nous nous sentons environnés de présences...

Blog 0813-7

Le rituel commence, et solennellement nous nous associons au feu pour appeler à nous la force secrète. Pour nous dégager, nous libérer, nous purifier.

Blog 0813-3

Blog 0813-8

Ce rituel prend un certain temps pendant que nous nous succédons tour à tour devant le cercle de pierre qui entoure l'âtre. Une force masculine s'invite, un courant de force qui déblaye le lieu des pesanteurs et créé les conditions pour permettre plus tard à chacun, en toute sécurité, de s'offrir et de s'abandonner librement.

Blog 0813-2

Blog 0813-4

Puis je lance les incantations chantées, au son du tambour. Son martellement sourd et hypnotique me porte et projette ma conscience sur d'autres rives. Il me semble redevenir un amérindien, officiant sous l'égide de mes « grands-pères » invisibles et bienveillants. Une puissance un peu crue et sauvage monte en moi et en même temps c'est doux, profond, comme des retrouvailles. Notre cercle rétablit un équilibre dans la solitude de ce coin de nature perdu au pied des montagnes, nous parlons à l'immensité et nos corps s'éveillent aux rythmes premiers. Chaque martellement de pied nous élève et nous rapproche d'une cîme invisible. Nous dansons, oscillons, scandons avec une ferveur venue d'ailleurs.

Blog 0813-5

Blog 0813-9

Pendant de très longues et précieuses minutes nous tournoyons ainsi sous les étoiles, la pleine lune devant bientôt surgir au-dessus de la colline comme dans un accouchement collectif.

Puis tout se calme, s'apaise, une quiétude nous gagne et après nous être congratulés par de doux « hugs », nous veillons sous les rayons de la pleine lune, alimentant autour du feu d'intarrissables conversations, comme des adolescents heureux de se retrouver dans l'espace de liberté ménagé par la nuit.

Blog 0813-10

Le matin du cinquième jour, je convie mes partenaires au « Temple » J'ai, moi-même, longtemps attendu ce moment. Celui-ci m'appelle enfin après plusieurs jours d'attente.

Blog 0813-15

 Blotti sur un monticule à un coude de la rivière contre le flanc de la colline, pafaitement soustrait aux regards et probablement inviolé depuis de longues années, ce singulier cerce de pierres ajustées date de la nuit des temps semble-t-il. L'épaisseur de la mousse atteste des années. Depuis combien de siècles se tient-il ici, muet dans l'épaisseur de la forêt ? Des chênes entourent le lieu, sentinelles érigées en vigies. Un rocher se tient près de l'entrée comme un autel et le premier geste en pénétrant dans ce lieu consiste à lui rendre hommage.

Blog 0813-13

Un chêne se tient majestueusement contre le temple. C'est une vieille connaissance. C'est par lui que tout peut commencer.

Ce qui me frappe aussitôt c'est la remarquable unité du groupe. Une véritable communion règne, un sentiment sacré qui permet d'élever instantanément les vibrations et qui me donne des ailes.

Blog 0813-51

Blog 0813-14

J'entre en communication avec le chêne sacré. Par mon corps, je parle à l'arbre. J'utilise une technique de mise en fréquence très personnelle qu'il m'est difficile de décrire. C'est un peu de la transe corporelle, un processus d' « attention seconde » qui ressemble à une danse syncopée face à l'arbre. Mon corps « écoute » l'arbre, je sens des courants me traverser et je suis le mouvement...et ça avance, progresse, jusqu'à une sensation de communion, de symbiose puissante, de plénitude qui me laisse dans un état de bien-être qui ne trompe pas. Parfois, c'est très rapide, explicite, d'autres fois, il faut aller chercher la réponse avec davantage de patience mais, toujours, c'est une expérience merveilleuse. 
Cette fois-ci, il me semble que je dois ouvrir des portes étheriques pour mes compagnons...C'est très fort, je me sens porté et en résonnance avec tout le groupe. 
 

Une ambiance très forte s'est créée, offrant un véritable office panthéiste vécu au plus profond de la forêt et qui ne ressemble à rien d'autre...

Blog 0813-40

 Blog 0813-11

L'après-midi est consacrée à la séance de peintures corporelles à l'ocre. Succès assuré. C'est un moment de grande liberté...et de velouté corporel !

 

Blog 0813-23 Blog 0813-20 

 Sentir cette ocre fraîche sur la peau est un grand délice. Mais surtout après, une force se dégage. Une force issue de terre. Il nous semble emerger de la nuit des temps, ressuscitant des mémoires oubliées. Venant d'une époque ou nous vivions pleinement notre incarnation terrestre, les pieds plantés dans la terre et la tête avec les dieux vivants de la nature...

 Blog 0813-21 Blog 0813-22

 

Blog 0813-41

Blog 0813-25

Blog 0813-24

 Blog 0813-portrait castor

Blog 0813-portrait libellule

Blog 0813-portrait povita

Blog 0813-portrait tchina

Blog 0813-portrait wyngalian

 Ce Bivouac restera comme un des plus complets et des plus aboutis...

Et à en juger par les regards de mes partenaires je devine rapidement que ce bonheur est largement partagé.

Blog 0813-1

 À vrai dire cependant, il me semble maintenant que le bivouac idéal devrait s'étaler sur 7 jours complets...

Désormais le dernier bivouac de l'année se profile, la hutte de sudation...Les 21 et 22 septembre, pour un week-end riche en promesses.