À l'orée de la St Michel et suite au dernier week-end consacré à la « Sweat Lodge », le temps est mûr pour tirer un bilan concernant les Sentiers du Bivouac...

preparation hutte 1

Nous avons vécu un week-end bref mais intense encore, en immersion totale dans la nature avec la rivière, l'argile, dansant sur le sable, chantant sous les étoiles, honorant le feu, plongeant enfin dans la hutte de sudation matricielle, purifiante et accueillante...

 preparation hutte 4

 

sw4 jour 2

preparation hutte 3

preparation hutte 2

sw4 jour

sw4 - hutte de sudation dans la nuit jpg

Que de bonheurs secrets à vivre sous la lune, près du feu, dans le recueillement et la profondeur.

sw4 - feu hutte 3 

sw4 - feu hutte 2

Découverte forte et initiatrice pour les participants, loin du monde, pour une parenthèse hors du monde en écho à la mémoire commune de toute l'humanité...

sw4 - feu hutte

...Quand la vie était ouverte aux étoiles, aux dieux et à l'immense clameur muette de la nature !

sw4 rocher

Ce dernier bivouac clot ainsi une année charnière pour les Sentiers du Bivouac.

...

Trois saisons déjà et 11 bivouacs...tant de visages, tant de moments rares, intenses, indicibles parfois. De la magie, de l'émerveillement, une douce fraternité sous les étoiles, dans les bras d'une nature puissante et bienfaisante.
Aucun bivouac ne se ressemble mais tous se rejoignent : nous profitons d'un contexte idéal et privilégié pour vivre une renaissance à la nature, pleine, douce et sauvage, rééquilibrante, saine, pure, naturelle.

Mai 2013 Sentiers du Bivouac 0

Pour beaucoup c'est une découverte ou une re-découverte vécue comme un baptême panthéiste au coeur de la nature. Mais ce qui compte le plus pour moi c'est cette lumière que je décèle dans les regards à l'heure du départ, après plusieurs jours hors du monde... Il y a de la joie, de la douceur, un bien-être réel et tangible qui est mon plus grand bonheur. Je sais maintenant que cet appel vers la nature laissera des traces bienfaisantes, et continuera même à agir des jours durant en chacun de nous (ainsi que de nombreux témoignages post-bivouacs me l'ont confirmé).

Mai 2013 Sentiers du Bivouac 4

Depuis l'élaboration des Sentiers du Bivouac à l'automne 2010 (d'ailleurs l'idée remonte à 2003), que d'eau a coulé...le long du Vanson ! Chaque année me permet maintenant d'aller plus loin et de poser peu à peu tous les jalons entrevus dès l'origine (ainsi cette année les « danses douces et sauvages » ont-elles émergé avec bonheur).

 

L'objectif et la raison d'être des Sentiers du Bivouac, à savoir offrir un espace pour vivre une relation à la nature plus riche, plus profonde et plus complète, s'articule autour de deux priorités :

  1. La création d'une tribu éphémère certes mais réelle, avec le partage, l'écoute, l'unité et l'harmonie que cela implique, dans une proximité de coeur bienveillante, confiante, riche et créatrice. Cette ambiance ainsi créée permet de rentrer réellement dans l'énergie du sanctuaire de la nature et d'en retirer tous les bienfaits

    Mai 2013 Sentiers du Bivouac

  2. Créer les conditions afin de guider chaque participant vers ce qui est pour moi une évidence vibrante : la nature est un temple spirituel. Tout est vivant, vibrant, magique et habité. C'est ainsi qu'au fur et à mesure du déroulement d'un stage certaines portes s'entrouvent parfois miraculeusement dans la forêt, au détour d'un ruisseau, d'un bois, et je vois des visages s'éclairer, des présences invisibles (esprits des arbres, des eaux et de la forêt) nous aider et nous inspirer dans cette quête.

Mon livre « La Quête de l'Écologie Sacrée » s'étend d'ailleurs assez largement sur ces sujets pour ceux qui souhaiteraient en savoir davantage.

ecologie sacree

Cette année jamais je n'aurais autant essayé de faire comprendre la nature de mon travail au public (d'autant plus que les Sentiers du Bivouac ont été un peu « médiatisés » cette année avec 3 articles dans « Soleil Levant », 2 articles dans « La Vie au Soleil » ainsi qu'avec 2 salons Bio) ...et ce n'est parfois pas si simple !

 Nous vivons dans un monde si complexe, perturbé, que les choses les plus simples, les plus belles, ne sont pas toujours faciles à faire comprendre. Je dépense ainsi beaucoup d'énergie par téléphone, par mail, parfois aussi en direct à expliquer la nature de nos activités et je suis souvent étonné de voir à quel point rien n'est simple dans l'esprit de beaucoup.

Néanmoins j'observe un véritable intérêt, une demande diffuse mais réelle  qui traduit à mon sens un besoin profond (+ de 1000 visites par mois en moyenne sur le site principal, chiffre qui multiplie par 5 celui de l'année dernière).

Mai 2013 Sentiers du Bivouac 2

Mais pour franchir le pas et nous rejoindre, c'est sans doute plus difficile.

L'aspect « spirituel » effraie peut-être, comme un saut dans l'inconnu. Et la présence occasionnelle de la nudité, aussi !

C'est sans doute tout à fait normal d'ailleurs.

Et en même temps je sais que si certaines des personnes qui découvrent les Sentiers du Bivouac savaient ce qui les attend dans nos stages, elles accoureraient aussitôt, et souriraient certainement de l'idée qu'elles s'en faisaient initialement... 

Donc, la seule solution c'est de se rendre compte par soi-même !

C'est ce qu'ont fait de nouveaux audacieux cette année, et je pense en toute sincérité que tous ont eu plutôt l'occasion de se féliciter d'avoir fait le grand saut et je les en remercie du fond du coeur...

Je tiens à décerner une mention spéciale d'ailleurs aux membres du bivouac de pentecôte, qui n'ont pas hésité à venir en dépit des aléas météo et des trombes d'eau qui s'étaient abattues la veille sur toute la Provence...

Cette année aussi, l'expérience au mois d'août d'un bivouac encore plus long dans la durée (5 jours) à été très concluante. Cela a permis de vivre une montée en vibration progressive, chaque séquence se succédant paisiblement de jour en jour, renforçant les liens du groupe, tissant des fils lumineux en nous et tout autour de nous. Cela étant, j'ai constaté malgré tout qu'un jour ou deux de plus ne seraient pas de trop ! À suivre donc pour l'été prochain...

sw4 - flute amerindienne

Merci donc à tous les participants de cette année, qui ont par leur présence contribué à nourrir cette idée (cette cause, dirais-je !) de l'Écologie Sacrée et du Retour à la Nature par immersion totale ; en toute conscience, pour renouer avec le lien distendu par le monde moderne avec ce miracle permanent, ignoré ou méconnu : le « Royaume de la Nature Vivante », comme l'ont énoncé ­Peter Deunov et Omraam Mikhael Aïvanhov.