Les Sentiers du Bivouac, ce sont aussi des activités conçues pour faciliter et intensifier notre relation à la nature, pour y puiser des plaisirs et des sensations nouvelles qui nous accompagnent sur la voie d'un éveil corporel, émotionnel, sensoriel et spirituel tout au long du séjour.

rochers

La règle première de ces activités déjà, c'est la notion de partage. Nous sommes ensemble pour plusieurs jours et c'est déjà une belle aventure en soi. Ces activités vont activer et générer du lien, nous permettre aussi de nous connaître et re-connaître, de faire ressortir le meilleur de chacun d'entre nous en nous libérant des quelques conditionnement de la vie dite "civilisée"qui masquent parfois une autre nature en nous, belle et sauvage...

 

Partage

Ces activités sont une main tendue, pour entrer dans le temple de la Nature.

En premier lieu, tout simplement, la marche dans la nature. Dans le silence, la paix du coeur et la contemplation, cette marche dans un lieu exceptionnel par sa nature sauvage et sa beauté est une nourriture en elle-même. 

Paysage

Le contact avec l'eau nous réserve quelques-uns des bonheurs les plus intenses du séjour pour une sorte de thalassothérapie naturelle et spirituelle des plus efficaces ! La baignade bien sûr, moment de communion totale où le corps se fond avec l'énergie et les fluides qui imprègnent les torrents et la rivière, ses vasques, ses cascades. Après quelques temps et de nombreuses heures dans la rivière les esprits de l'eau peuvent nous guider vers d'autres rivages encore plus subtils...C'est ainsi que je vous mènerai vers un des lieux sacrés où la magie d'un contact éthérique avec une ondine se fera de toutes les façons, d'une manière ou d'une autre, avec en option et selon l'énergie du moment des exercices chamaniques. Exercices de concentration mais aussi exercices physiques au coeur des cascades, dans des jaccuzzi naturels, pour une totale régénération du corps et de l'esprit.

bivouac 2 (5)


Les Bains d'argile offrent un grand moment de lâcher-prise joyeux où l'enfant intérieur de chacun se plaît à pointer le nez généralement...Quel plaisir de s'enduire de la tête aux pieds de cette matière un peu magique qui est le fruit de la montagne et de la rivière...On se transforme en créatures un peu étranges, verdâtres et préhistoriques, pour notre plus grand bonheur ! Fou-rire généralement garanti mais aussi volupté d'une parure qui nous enveloppe d'une douceur magnétique en offrant une sensation inexprimable...

Argile

La Forêt nous invite à une pratique issue du fond des âges avec le contact avec les Arbres. Approcher un arbre est un acte magique qui recèle d'immenses possibilités. Un arbre parle, murmure et donne. C'est une créature, extrêmement sensible, qui vous écoutera et vous entendra à coup sûr pour autant que vous ayez l'attitude appropriée. Lorsque nous procédons à un rituel de communication avec les arbres dans le Temple, lieu magique que la providence a placé sur la route des Sentiers du Bivouac, toutes les conditions sont offertes pour sentir les esprits de la forêt et communiquer avec eux à travers les arbres. Dryades et sylphes, dévas, sont une réalité. Les animaux et toute la nature frémissante le savent. Il n'y a que les humains pour se couper de ce miracle qui constitue une des merveilles de la vie terrestre : les esprits de la nature. Ce temple, au sommet d'un petit tertre au-dessus de la rivière, est un vortex d'énergie habité par quelques-uns de ces esprits et nous ne nous y rendons que lorsque le moment est réellement propice, après un travail de quelques jours, pour une cérémonie très simple et généralement inoubliable.

dans le temple de la Nature 2014

Le grand banc de Sable entouré par l'amphithéâtre de verdure qui jouxte le campement est le théâtre de nombreuses activités. En tout premier lieu, les "danses douces et sauvages". Ici l'espace, l'air pur, la beauté du lieu donnent des ailes. J'imagine qu'un grand Déva couve ce lieu avec bienveillance, et nous inspire fréquemment. Le corps frissonne de plaisir sous la douceur de la brise, des parfums chauds montent de la terre et du sable sous l'effet d'aspiration du soleil et c'est tout notre être qui se tend dans le courant ascendant de la vie : le geste nait de lui-même comme une offrande, les bras s'élèvent vers le ciel, les jambes s'écartent, les pieds s'ancrent dans le sol, et une danse lente commence. Ample, majestueuse, primitive. Tous ensemble, nous célébrons avec nos corps la communion avec la nature. Le soleil nous pénètre, nous habite. Le vent nous élève et nous emporte. Un tambour s'éveille dans notre poitrine et l'appel de la vie résonne profondément en nous. 

danse 3

Après un long moment nous nous mettons en cercle, saisissant un tambour réel cette fois-ci. Pour une danse de grâce, de guerrier, de sauvage. À chacun son style, son expression, son désir. Un par un, nous nous succédons au centre du cercle pour un moment rare, puissant. Les guerriers pacifiques de l'initiation toltèque le disent, à chacun sa danse. Un jour, nous devrons danser, seuls, face au soleil pour le grand départ. Ici, c'est un véritable envol. Une renaissance presque. Une forme de liberté absolue, un vortex d'expression personnelle où tout est offert. Chacun offre une danse, sa danse, seul au milieu de tous. En réalité chaque danseur semble concentrer à l'instant de sa danse la force du groupe, nous dansons tous à travers lui, le soutenant en silence, sans aucun jugement. D'ailleurs il n'est pas impératif de danser. Le fait seul d'être au centre du cercle est une danse. 

Pour ma part, je danse totalement d'instinct, sans aucune présence du mental. C'est voluptueux, grisant, pur et sauvage. Le tambour m'envoûte et j'écoute l'élan sauvage qu'il me transmet. 

Danse sentiers du bivouac

Quelle ivresse de sentir l'énergie me parcourir de la tête aux pieds. Je me transforme en totem vivant, dans un bonheur tournoyant qui me transporte.

Il y a aussi un espace pour le jeu. Cela dépend vraiment des bivouacs. Mais certains jeux "coopératifs" sont en réalité de merveilleux prétextes pour faire circuler l'énergie et rire comme des enfants sans se prendre au sérieux, et cela fait aussi parfois beaucoup de bien...

La séquence des peintures corporelles est maintenant un grand "classique" des Sentiers du Bivouac. Il est vrai que c'est original et peu répandu. Il s'agit ici de faire une plongée dans le temps, à l'époque où la magie rituelle de la peinture corporelle conférait des pouvoirs pour attirer les forces occultes de la nature. Ici nul besoin de traquer du gibier ou d'attirer des forces surnaturelles. Juste un moment délicieusement tribal de complicité totalement hors du temps et des conventions.

Ocres

Au lever, l'activité est simple. Se purifier dans la rivière, se réchauffer auprès du feu, écouter la flûte et s'offrir un moment de méditation avant le petit déjeuner.

Lorsque le groupe en émet le désir, il m'arrive aussi d'organiser une hutte de sudation. En revanche c'est un investissement en temps et en énergie important qui doit être un prolongement de tout le vécu du séjour et se justifier dans l'énergie du moment. Ce n'est donc pas systématique.

La fin de journée est le théâtre d'activités douces telles que les massages. Ce sont des moments très appréciés qui offrent des moments de partage, de repos et d'intimité bénéfiques à la cohésion du groupe.

Un autre grand moment est la Veillée Chamanique autour du feu. La nuit offre un espace ouvert pour solliciter en soi des forces nouvelles en communication avec l'énergie-racine de la vie. Chant instinctif, danse tribale, communication avec les esprits, rituel de dégagement et de libération des énergies cette soirée est une porte ouverte pour des transcendances catharsiques bienfaisantes.
Nous vivons aussi des séquences de Voyage Chamanique au son du tambour, à la quête de l'animal-totem ou d'une thématique déterminée.

Veillee

Nous nous offrons généralement une journée de randonnée douce à travers l'immense domaine qui nous entoure, découvrant des lieux verdoyants et magnifiques, traversant des bois sacrés, humant l'air des montagnes qui nous surplombent à près de 1500 m, croisant parfois chamois et chevreuils, traversant de nombreux ruisseaux et suivant des sentiers fleuris. Pour ceux qui le souhaitent, il est possible de marcher nus pour pratiquer la "randonue" dans ce lieu sauvage à l'écart des sentiers balisés. 

Il est également indispensable de se ménager des moments de repos, de flânerie, au gré du ressenti. Autant il est crucial de vivre les séquences actives tous ensemble, autant il est bon de s'accorder un peu de temps pour soi-même, pour se recharger, et intégrer en douceur toutes les énergies qui nous portent tout au long du séjour.

repos

N'oublions pas la collecte du bois, saine activité physique qui est aussi une autre manière de pénétrer au fond des bois (pour y faire oeuvre utile d'ailleurs, car nous nettoyons la forêt de son bois mort), la popotte au coin du feu, la visite à la source pour y puiser l'eau, et les nombreuses discussions et confidences qui s'échangent dans l'intimité du camp...Toute une vie et de douces habitudes vites prises au quotidien, même sur un court labs de temps, où tout est rythmé par la nature au fil de la journée, en suivant la course du soleil, puis de la lune, au gré des subtiles variations climatiques et des changements de lumière.

Un peu de land-art spontané sur le sable avec pommes de pins, cailloux, et tout ce qui est placé à notre disposition peut aussi offrir un moment de méditation active. Autre forme de land-art : confectionner nous même des vêtements végétaux, des couronnes, associés à la peinture sur corps.

Une marche de nuit peut aussi être effectuée sous les étoiles. 

Toutes ces activités demandent aussi du temps, et il est rare que nous réunissions intégralement toutes ces activités au coeur d'un seul bivouac, même pendant 4 à 6 jours... Chaque bivouac est unique, et il est impossible de connaître à l'avance la manière dont il se déroulera. Nous sommes tous co-créateurs du séjour, et c'est ensemble que nous créons l'ambiance. Tout ce qui viendra à nous, toutes les étapes, tous les évènements correspondront généralement à un besoin commun qui fedère le groupe et donne de la consistance et une réalité tangible à notre tribu. Un bivouac en général forme un tout cohérent, et chacun peut y trouver ce dont il a besoin dans ce contexte exceptionnel et hors-norme. Ainsi chaque séquence, chaque activité est en réalité une porte permettant de franchir ensemble un seuil où la vie, la joie et le sens du merveilleux s'épanouissent, en nous plaçant dans les meilleurs conditions possibles pour expérimenter des tranches de vie uniques, savoureuses et épanouissantes dont chaque participant des précédents bivouacs peut témoigner...