Nous pratiquons depuis des années la peinture sur corps à l'ocre dans une perspective de travail chamanique...

amazonienne

Cette pratique n'est pas un divertissement, ou une excentricité. Elle ne correspond pas non plus à une démarche artistique.

Comme tout ce que je propose dans le cadre des activités d'Oasis Natcham c'est une démarche chargée de sens, qui vise à nous reconnecter à une mémoire issue du temps où les hommes communiaient encore avec l'invisible. 

Les lignes, courbes, points que nous nous traçons sur le corps correspondent à des ondes de forme, à une énergie, qui agissent sur nous.

Ce sont des peintures rituelles, dont la finalité consiste à nous mettre en fréquence avec des vibrations proches de la Nature. Nos corps nus, libérés du tissu, sont comme une toile vierge, et ce que nous y inscrivons constitue un message visuel destiné à nous faire repérer plus facilement par l'invisible en fonction de ce que nous y aurons dessiné.

peintures chamanes

C'est un peu de la magie. Nous renouons ici avec les rites d'autrefois - remontant sans doute à la préhistoire, même si la plupart des peuples premiers les pratiquent encore - où il s'agissait d'attirer les esprits favorables pour la chasse, la guerre, la fertilité et la santé.

peintures corps chamanique

C'est aussi une manière de redonner un pouvoir au corps. Nous lui transmettons un signal par lequel il entre en résonance avec les courants de la nature, et il participe ainsi au grand tableau de la nature en lui envoyant son message écrit avec l'ocre sur la peau...

Ces motifs véhiculent une énergie et une force de vie qui évoquent aussi la notion de Tribu. Ainsi dépouillés de nos vêtements, nous sommes reliés par ces signes qui nous connectent ensemble au coeur de la nature.

Et par les choix de motifs que nous aurons fait, nous nous habillerons d'énergies différentes mais complémentaires en fonction de nos besoins spécifiques : larges zones en résonance de terre ou motifs ignés plus concentrés, courbes féminines ou lignes masculines, cercles, points, chevrons, la palette est large. Chacun recèle sa vibration, et nous pouvons identifier et ressentir leurs effets en fonction du travail que nous souhaitons effectuer.

peintures corporelles Wyngalian stage totem

Ici à l'occasion du stage Totem nous avions pour intention de mettre une énergie de vie sur un site dépouillé par la terrible pyrale du buis...Déjà l'énergie ne sera plus tout à fait la même et ouvre la porte à une régénération du lieu sur tous les plans !

ocre chamanique 

L'ocre sur le corps nous incite à investir la nature de toutes nos fibres... C'est un langage, directement lié à un potentiel d'impact chamanique qui peut nous permettre d'explorer des rivages intérieurs inédits.

Il agit également comme l'indice d'une alliance tacite avec la nature. Ainsi vêtus d'ocre nous sommes comme investis d'un pouvoir, ça vibre et c'est réel, comme un sésame et une signature offerte à l'invisible...

peinture à l'ocre et chamanisme

Jusqu'ici, et en toute honnêteté, j'ai l'impression de n'avoir fait qu'effleurer le sujet. C'est un (très bon) début mais il est possible d'aller encore nettement plus loin. Le problème réside dans le fait que nous ne pouvons conserver trop longtemps ces peintures (il faudrait ajouter de l'huile pour qu'elles tiennent quelques jours mais au retour dans la "civilisation" ce ne serait pas évident à gérer !), et aussi dans le fait que notre conditionnement moderne nous limite un peu.

wyngalian

Il s'agit de vraiment croire au pouvoir de ces peintures rituelles, et de s'accorder à leur magie sans aucun frein. Comme les guerriers et les chasseurs d'autrefois...mais en quête de nous-mêmes cette fois-ci !