🌳 Dans le contexte de folie sanitaire qui a déferlé sur le monde depuis plus d'un an, la relation à la nature apparaît comme une valeur refuge face à l'irrationalité compulsive qui a envahit les consciences.
 
🌿 Deux mondes antagonistes ont paru émerger : le monde de la peur qui enferme, isole, menace, sectarise et propose un modèle de société coercif et liberticide, et un monde de bon sens à l'écoute de soi, du corps et des bases rationnelles de la santé.
 
Car en réalité cette situation a agi comme un révélateur des pathologies du monde occidental.
 
Cette société hors sol a incité depuis de longs siècles à vivre en dehors des lois simples de la nature, à l'aune du seul génie humain qui veut tout contrôler, dominer et imposer ses lois.
 
Les humains ont coupé le lien à la nature.
 
🌿 L'industrie a généré le mythe du progrès calqué sur des avancées technologiques, qui progressivement ont créé des dépendances et des habitudes qui ont fini par déposséder les individus de leur environnement. Bientôt pour la santé, l'alimentation, l'habillement, le mode de vie et l'éducation, nous nous sommes habitués à dépendre d'autres, auxquels nous avons délégué un pouvoir insidieux.
 
C'est un fait étrange, mais en réalité nous avons été déresponsabilisés de nous-mêmes.
 
🌞 Henri Vincenot a témoigné de ce fait dans toute son œuvre. Autrefois, on faisait tout par soi-même avec la tribu, le village. On vivait vieux, et en très bonne santé. On n'avait absolument besoin de rien ni de personne, si ce n'est de nos propre défenses immunitaires. La nature pourvoyait, avec la sagesse héritée des anciens (je renvoie tout le monde à cet ouvrage majeur et méconnu de son œuvre qui éclaire avec pertinence sur un héritage perdu : "la vie quotidienne des paysans bourguignons au temps de Lamartine").
On fonctionnait en accord avec les lois de la nature et de la vie.
 
Dans cette perspective, la mort elle-même n'était pas si effrayante. Juste naturelle, à accepter comme telle. Comme une étape.
 
Mais surtout la symbiose avec la Nature constituait la garantie d'un équilibre à la fois très matériel et concret (dont on dépendait pour vivre), mais aussi spirituel.
 
🌿 Les individus trouvaient très naturellement leur place dans cet univers. Personne ne s'ennuyait, personne ne chômait, on travaillait, dur parfois, mais c'était une habitude, une merveilleuse habitude intégrée au rythme de la vie comme un yoga de labeur bienheureux ouvrant des portes inimaginables aux humains contemporains. La nature, les animaux, les saisons, tout concourrait à un partenariat vieux comme le monde et éprouvé par les siècles. Et ça marchait très bien.
 
🌿 Pour la santé c'est le terrain qui faisait tout (« Le microbe n’est rien, c’est le terrain qui est tout » Antoine Béchamp).
Et le terrain, c'est la loi de la nature. Le corps traduit notre mode de vie. Alors un mode de vie les pieds ancrés dans la terre avec le soleil, le ciel, la pluie, les saisons et la complicité des présences invisibles qui abondent dans la nature n'aura pas les mêmes effets qu'un mode de vie en apnée dans le fer, le béton et le plastique dans un stress et une frénésie congénitale.
 
Cette histoire covidienne est le chef-d’œuvre d'un monde en décomposition.
 
Il n'y a qu'un remède à mon sens à tous ces désordres, c'est de revenir à la Nature. Radicalement.

nature

 
En se confiant à elle, en l'écoutant, en vivant en elle et avec elle, nous pourrons retrouver les langages oubliés qui constituaient la force des ancêtres.
 
🌿 Les carcans physiques, psychiques, sociaux et conceptuels du monde moderne font sourire lorsqu'on se laisse gagner par l'immensité des champs vibratoires qui dansent dans le ciel, qui planent au-dessus des forêts, qui animent les arbres et condensent le feu de l'invisible. L'âme du monde complote en permanence contre les notions d'enfermement, de bridage énergétique et de toutes les limitations engendrées par l'étroitesse des conceptions humaines.
 
Le confinement aura constitué l'apothéose des dérives inventées par l'espèce humaine dans la négation du bon sens le plus élémentaire.
 
L'énergie doit circuler. C'est une loi. Le corps a besoin d'être traversé par les courants nourriciers de la nature, la santé physique et psychique en dépend largement.
 
Il est étonnant de voir comment les conceptions matérialistes des formes-pensées dominantes de notre époque ont fini par se concrétiser dans la matière pour nous emprisonner littéralement dans leur gangue de peur, de frilosité, de méfiance, d'étroitesse. On nous a masqués, confinés, enfermés jusqu'à l'outrance de l'absurdité dans une frénésie anxiogène qui a produit ses propres pathologies.

✨ Or nous avions exactement besoin du contraire. Rien n'est plus efficace contre les virus que l'espace, le ciel, le soleil et la liberté.
 
L'homme moderne s'est revêtu de gangues invisibles. Celles-ci le coupent de la source sur tous les plans, depuis bien trop longtemps, et l'affaiblissent dramatiquement.

antivirus

 
🌞 Il est temps de s'en défaire, et de respirer par tous les pores de la peau afin de recouvrer la santé spirituelle et physique. Et dans cette perspective, la Nature reste la clé fondamentale de toutes les renaissances.
 
🌈 Quand je marche pieds nus dans la nature à même la terre, déjà je sens un mieux-être. Mon corps a soif et faim de force tellurique, et n'aspire qu'à boire l'éther qui le régénère et l'équilibre. Par mes pieds je sens le contact se rétablir, je bois et me purge par des courants secrets qui plongent au centre de la Terre pour absorber mes pesanteurs. C'est magique, doux, tendre et puissant. C'est par là que s'écoule la maladie, et que la terre et l'herbe caressante me rendent à la santé.
 
🌿 Ouvrons-nous, respirons à pleins poumons, oublions même ces vêtements qui nous enserrent à longueur d'année, pour nous exposer aux éléments gorgés d'antidotes antiviraux dans les rivières, les forêts, les montagnes, le soleil...
 
🔥 La Nature est synonyme de force, vie et santé. S'aligner à ses courants en l'honorant, en la chérissant et en la recherchant intensément contribue à neutraliser bon nombre des poisons de l'existence... C'est un antivirus radical !