21 septembre 2020

Le BIVOUAC TOTEM (stage chamanique, retour)

Le Stage Totem a bénéficié d'une météo idéale pour effectuer un travail chamanique... Finies les voluptés du ciel estival et de l'eau cristalline, l'Automne et ses charges de terre et de feuilles mortes prépare les premiers ferments de transformation, annonciateurs du feu intérieur. Accueillir ce basculement énergétique au coeur de la nature est un privilège et une véritable chance pour le travail chamanique ! Nous avons eu de la pluie et quelques touches involontaires de ciel bleu, avons observé la danse des nuages, attendu le feu... [Lire la suite]

05 novembre 2015

LES POUVOIRS DU RÊVE

 En cette période où tout dans la nature nous incite à l'intériorisation, à un recentrage dans l'intimité de l'être, des portes s'ouvrent dans le secret du coeur. C'est l'essence même de la vieille fête celte de Samain ("cho-ween"), que nous avons célébré ce début novembre par un feu qui a marqué pour nous, dans la nature, le départ de la saison de l'ombre et de la plongée féconde et symbolique dans le chaudron du "maître de l'abyme", maître de la nature et des destinées. Cette période est cruciale, et prépare chaque année une... [Lire la suite]
Posté par bivouac à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
29 septembre 2012

BIVOUAC D'AUTOMNE (SEPTEMBRE 2012)

  La Sweat-Lodge d'Automne de cette année nous a réunis à huit personnes au coeur du sanctuaire végétal qui accueille les Sentiers du Bivouac. Magie des rencontres, synchronicité de l'existence, tout a semblé couler de source dans la fluidité et le partage, dans une grande simplicité fédératrice.Bénéficiant d'une météo très favorable, nous ne pouvions rêver meilleur contexte pour une hutte de sudation. Le ton a été donné une fois parvenus au camp. Après le cercle de présentation et l'échange de nos pseudonymes, la rivière... [Lire la suite]
17 novembre 2011

LE TOUT DERNIER BIVOUAC de l'ANNÉE

  Je suis parti pour un ultime bivouac, solitaire cette fois-ci, dans une plongée en pleine nature sans filet, au coeur de l'automne et des premières gelées, loin de tout. Le froid, le silence et le dépouillement des arbres laissent une sensation forte. Seul au milieu des ombres de la forêt et d'une nuit longue de 13 heures, avec pour tout matériel un duvet très moyen et une couverture, je saisis l'occasion de m'abandonner au vertige sauvage de ma précarité. Je suis ici chez moi plus que n'importe où ailleurs, et l'hostilité... [Lire la suite]
Posté par bivouac à 14:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,